Après la disparition d’ Albert Jacquard. Communiqué RESF.

lundi 16 septembre 2013

Communiqué RESF après la disparition d’ Albert Jacquard.

Les militants du Réseau Education sans frontières saluent la mémoire du scientifique et de l’humaniste engagé que fut Albert Jacquard. Il avait, depuis de longues années, mis son prestige scientifique, sa notoriété et son autorité morale au service de la cause des oubliés, en particulier des mal-logés et des sans papiers.
Revenant sur la première période de sa vie pendant laquelle il avait refusé de s’engager, il dit avec sévérité dans son autobiographie Dans ma jeunesse : « J’étais dans le camp des salauds : ceux qui laissent faire et finalement attendent que toutes les choses s’arrangent ». Rejoignant ceux qui placent l’humain au cœur de leurs préoccupations, il n’a cessé d’être présent aux côtés de l’Abbé Pierre et du DAL, soutien sans faille des sans papiers, de St Bernard au gymnase de Cachan et ensuite, rédacteur ou signataire d’innombrables appels, voix des sans voix dans les médias, Albert Jacquard était de ceux sur lesquels on savait pouvoir compter. Toujours.
Il disait aussi « pour que je sois vraiment un homme, vous me devez un dernier cadeau : la liberté de devenir celui que je choisis d’être ». On ne peut que regretter qu’une partie de ceux qui lui rendent aujourd’hui des hommages appuyés (…et un peu hypocrites), et qui, dans un passé récent, se sont retrouvés à ses côtés ne fassent pas réellement les choix politiques qui rendraient possible cette liberté pour tous.


Portfolio

Disparition d' Albert Jacquard