Depuis 5 ans à Aix en Provence : notre silence est un cri...

vendredi 5 septembre 2014
par  M.C.

Depuis 5 ans à Aix en Provence : notre silence est un cri...

Nous refusons les camps pour étrangers, nous refusons l’expulsion des personnes au seul motif qu’elles sont sans papiers, nous refusons les faux prétextes pour stigmatiser les étrangers en demande d’humanité et de dignité, nous refusons les discours de rejet et la xénophobie.

C’est pourquoi, depuis cinq ans, nous avons choisi à Aix-en-Provence le silence - le cercle de silence - pour exprimer notre volonté de faire respecter la liberté de circulation inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et pour manifester notre solidarité avec tous ceux qui sont pourchassés, à la fois physiquement par la police et psychologiquement par l’expression haineuse de certains hauts responsables politiques, simplement parce qu’ils cherchent asile ou réconfort auprès de nous en France.

C’est pourquoi nous continuerons inlassablement ce combat pour que l’on applique enfin concrètement les principes républicains dans notre pays vis-à-vis de toutes les personnes, quelle que soit leur origine ou leur situation administrative, notamment quand elles sont démunies ou dans la détresse.

Nous maintiendrons ce rendez-vous silencieux à Aix-en-Provence autant qu’il le faudra et nous appelons tous les citoyens qui sont scandalisés par le fait que des femmes et des hommes ayant fui la guerre, la torture ou la faim soient traités comme des délinquants, à rejoindre notre cercle de silence pour que la Fraternité s’exerce aussi avec les étrangers.

Pour l’équipe de coordination des Cercles de Silence d’Aix-en-Provence.