Secteur privé et aide humanitaire : surmonter le choc des cultures.

dimanche 27 juillet 2014
par  Agnès

LONDRES, 24 juillet 2014 (IRIN) - Un climat de suspicion règne sur les
relations entre les entreprises et la communauté humanitaire ; c’est le
résultat de décennies de méfiance réciproque. Les travailleurs
humanitaires ont une vision stéréotypée du secteur privé, perçu comme
mercantile et peu scrupuleux. De leur côté, les entreprises considèrent
que les organisations internationales sont hypertrophiées et
inefficaces.
Lire l’article en ligne
<http://www.irinnews.org/fr/reportfr...>