Hommage à l’indignation

dimanche 23 octobre 2011

J’aime le mot "indigné".
À propos du seul mot « Indigné », il y a déjà beaucoup de choses à dire. En consultant les différents sites, on constate que le mot allemand pour les Indignés est : « /die Empörten/ », qui porte aussi la dimension de rébellion et de révolte alors que le mot anglais « Outraged » porte davantage la dimension de l’offense subie dans sa dignité, dans sa fierté. Et si on se réfère à la définition du mot français « indigné », on y retrouve toutes ces composantes. Stéphane Hessel savait bien ce qu’il voulait dire et les Indignés l’ont bien compris !
Dans la première phase de l’Indignation, il y a une offense, un "outrage" comme disent les anglophones. Ensuite c’est dans nos valeurs de justice, de dignité, de solidarité que nous ressentons notre indignation. La dernière étape est celle d’une réaction forte, d’une rébellion, d’une révolte. On n’imagine pas un Indigné assis sur sa chaise à rêver. On le voit se lever, se mettre en marche, parler haut et fort, témoigner ....
J’aime le mot "Indigné". Personne ne me l’a imposé, j’ai senti qu’il était mien.
Christiane Juveneton
In "Cent Paroles" http://blogs.mediapart.fr/edition/c...


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur